Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 16:02

Grande tradition en Allemagne et dans d’autres pays d’Europe, le « concert de l’Avent ou de Noël » est l’occasion au cœur de l’hiver de se retrouver pour partager musique et convivialité en attendant la grande fête.


Ce fut le cas ce samedi 11 décembre à 20h 30 à La Halle de Paimpol avec l'ensemble AMARELYS qui nous a proposé un programme de musique Renaissance Française et Baroque:


 

Renaissance Française :

Pierre Passereau. (1509 ?-1547)

Il est bel et bon

Pierre. Certon. (1510 ?-1572)

La,la,la, je ne l’ose dire

Je ne fus jamais si aise

Clément Janequin (1485 ?-1558)

Toutes les nuits tu m’es présente

La plus belle de la ville

Chambrière

  Baroque:

Evaristo Felice DALL’ ABACO. (1675-1742)

Chaconne

  Johann Sebastian BACH (1685-1750)

Prélude

  Antonio VIVALDI (1678-1741)

Concerto en la mineur RV108 flûte à bec, viole de gambe et harpe triple

 Allegro Largo Allegro

  Georg Philipp TELEMANN (1681-1767)

Aria des Achilles

  Tommaso ALBINONI (1671-1751)

Sonate en la mineur

  Antonio VIVALDI (1678-1741)

Motet « Longe Mala Umbrae Terrores… »

 


La-Halle2.jpg  am18

La Halle de Paimpol


Les instruments:

am15 

 

La harpe triple a été lancé en Italie, sous la forme de deux rangées de cordes et plus tard, trois, comme la harpe baroque (italien : arpa doppia). Elle est apparue dans les îles britanniques au début du 17ème siècle.  En 1629, le harpiste français Jean le Flelle a été nommé "musicien pour la harpe à la cour du roi".  Flelle jouait de la harpe triple italienne avec des cordes en boyau.

 

 

 

 

                                                                                                                                                                                                     am16

 

 

La viole de gambe (qui veut dire la « viole de jambe ») ou viole est un instrument de musique à cordes et à frettes joué à l'aide d'un archet. Le terme italien viola da gamba le distingue de la viola da braccio par la différence de la tenue de l'instrument (la basse de viole est tenue entre les jambes, d'où son nom, et l'archet est également tenu de façon différente).

 

 

 

 

 

am22

 

Elisabeth THURILLAT et ses flûtes à bec


La flûte à bec est un instrument de la famille des bois. Comme nombre d'autres instruments, cette flûte se décline en plusieurs tailles. La nomenclature moderne comprend dans l'ordre décroissant (du plus aigu au plus grave): sopraninino (ou exilante), sopranino, soprano, alto, ténor, basse, contrebasse et soubasse. Cette nomenclature est loin de refléter la variété des différents accords qui ont été utilisés au cours des siècles, et illustre la conception moderne de l'ensemble de flûte, assez éloignée des ensembles « historiques ».

 

 

 

 

 

 

   L'ensemble AMARELYS:

 

   am4   am14

           Anne Marrec,  viole de gambe                     Elisabeth Thurillat, flûte à bec

 

             am11   am10

                Stéphanie Lecomte, harpe                  Agnès Brosset, alto

 

Les artistes (sérieuses) pendant le concert....


   am6   am3

 

      am5   am9

 

...mais pas à l'abri d'un fou-rire suite à un nettoyage raté d'une flûte à bec!

 

      am2   am13

 

 

 ...qui a même été communiqué au public!

 

   am7   am8

 

Merci Mesdames pour cette belle soirée préparant les fêtes de fin d'année.

  am24

 

am25

 

 

La presse en a parlé:

 

 Ouest France

 

   OF

 

 

La Presse d'Armor:

Pa

Partager cet article
Repost0

commentaires

LMC 01/02/2017 10:23

Un bien bel ensemble de musiciennes, ce concert devait être fantastique. Il semble y avoir eu un bel échange avec le public, ce qui prouve que la musique classique ne met pas forcément trop de distance entre public et musiciens !